Prévenir ou gérer les problèmes de résistance

La pression de sélection due à l’utilisation répétée d’une famille de substances actives, favorise l’émergence de souche ou de biotypes résistants à cette famille de molécules.
Ce phénomène est observé pour tous les types d’organismes : mauvaises herbes, champignons, insectes, acariens, nématodes… 

Afin de prévenir ou gérer l’apparition de résistance, il convient d’alterner les modes d’action des produits utilisés. 

Davantage de précisions sont apportées dans la Note Nationale Gestion de Résistance Mildiou et Oïdium de la vigne réalisé par le groupe de travail constitué par la DGAL, l’ANSES, l’INRA, l’IFV et le CIVC.