Les Adjuvants : des outils de bonne pratique

Grâce à leurs fonctions, les adjuvants peuvent assurer un bon niveau d’efficacité dans des conditions défavorables pour l’activité du produit phytopharmaceutique partenaire.

L’amélioration de la rétention améliore l’efficacité notamment pour de grosses gouttelettes et réduit les pertes au sol.

L’amélioration de l’étalement permet une répartition plus homogène du produit sur la cible, donc de la protection assurée par les produits de contact.

Le maintien des propriétés de la bouillie garantit son efficacité en situations défavorables. Ainsi une action limitant l’impact des ultra-violets améliorent les performances des pyréthrinoïdes par temps ensoleillé.

La réduction du lessivage permet de réussir le traitement en climat ou période humide et d’envisager une modulation des cadences d’application.

L’accroissement de la pénétration de la substance active dans la cible accélère son action et la met rapidement à l’abri.

L’amélioration de la qualité de la bouillie facilite sa préparation et améliore l’homogénéité de la bouillie dans la cuve.

L’amélioration de la qualité de pulvérisation complémentaire aux moyens mécaniques, réduit les pertes par dérive ou évaporation.

En améliorant les chances de réussite d’un traitement en conditions défavorables tout en réduisant les pertes dans l’environnement, les adjuvants sont des outils incontournables des bonnes pratiques.