Gérer ses stocks de produits pour limiter les PPNU

Il existe deux sources de PPNU (Produit Phytopharmaceutique Non Utilisable) : les spécialités retirées du marché pour des raisons réglementaires, les produits issus de lots âgés de plus de deux ans.

Dans le premier cas, il convient de s’informer des retraits d’AMM pour non inscription de la substance active sur la liste des substances approuvées. Une veille réglementaire est nécessaire. Le retrait d’une substance s’accompagne d’un calendrier du retrait d’AMM et d’utilisation des produits en contenant. Il faut respecter le délai d’utilisation accordé par les autorités, au-delà le produit ne sera plus utilisable et sera un PPNU qu’il faudra éliminer dans des centres spécialisés.

Le cas correspondant à la date de péremption du lot se gère par quelques principes faciles à mettre en œuvre. Sur l’étagère les lots sont rangés de l’avant vers l’arrière, du lot le plus ancien au lot le plus récent. Le plus ancien sera alors le plus accessible et le premier utilisé. On applique le principe « premier entrant – premier sortant » limitant l’apparition de PPNU due à l’âge du lot. Le déchet le plus facile à éliminer est celui qu’on ne produit pas.

Liste des produits autorisés : https://ephy.anses.fr/

 

Pour contribuer à une agriculture durable et respectueuse de l’environnement, ACTION PIN contribue au financement du programme ADIVALOR pour l’élimination de ses emballages. 

Pour en savoir sur ADIVALOR et la gestion des déchets : http://www.adivalor.fr/